MENUMENU

Désenclavement du Vercors

Plusieurs chemins escarpés très anciens donnaient accès aux plateaux montagneux et aux forêts. Mais ils étaient peu pratiques pour le transport du bois : lacets étroits, forte déclivité ; éloignement des villes. Dès 1850, on va améliorer les accès pour désenclaver les bois du Vercors.

Par l’ouverture de chemins de fer

  • Le « Paris-Lyon-Méditerranée » est implanté dans la Vallée du Rhône par la Compagnie PLM. Et notamment à Valence dès 1856. Sur la nouvelle ligne Valence-Grenoble ouverte en 1864, le train de la Compagnie PLM est à Saint-Hilaire-du-Rosier, en rive droite de l’Isère… mais ce n’est qu’en 1874 que le pont de l’Isère est jeté, permettant de rejoindre la gare depuis la rive gauche, côté Vercors. Auparavant, un bac à traille faisait la traversée de l’Isère, depuis le port de Rochebrune au confluent de la Bourne et de l’Isère.
  • En 1901, un petit train, nommé « Le Tram », relie Bourg-de-Péage (et bientôt Romans-sur-Isère, là aussi suite à la construction d’un nouveau pont reliant les deux rives) à Sainte-Eulalie-en-Royans, via Saint-Jean-en-Royans, puis Pont-en-Royans en 1904. Il sera en fonction jusqu’en 1929.

Par la création des routes

Ces routes sont d’abord créées pour les chars et les charrettes ! Nombreux furent les italiens piémontais appelés pour ce travail… et qui restèrent pour d’autres travaux montagnards. Ce n’est que vers 1890 que les camions font leur apparition, puis les voitures au tournant du siècle ; leur diffusion intervient surtout après la première guerre mondiale. La plupart des routes doivent être élargies, là où c’est possible, et défendues contre l’érosion de la montagne.

  • 1827 : Villard-de-Lans à Sassenage,
  • 1854 : Les Goulets (Saint-Jean-en-Royans à La Chapelle–en-Vercors),
  • 1866 : Bouvante – Pionnier – Lente,
  • 1871 : L’Echarasson,
  • 1872 : Les Gorges de la Bourne (Villard-de-Lans à Pont-en-Royans),
  • 1874 : Plan de Baix, Léoncel, Saint-Jean-en-Royans,
  • 1883 : Les Ecouges,
  • 1885 : Route de Presles,
  • 1890 : Combe-Laval,
  • 1894 : Malleval.

En 1900, toutes les routes du Vercors sont terminées.