Essai Porsche 911 Carrera 3.2 par Beef

Restons dans la Porsche avec celle sur laquelle j’ai le plus bossé, qui a été le plus développé … Ma Carrera 3,2l … Gardée presque 4 ans.

Je sortais de ma première GT3 … Auto que j’ai adoré, je l’ai déjà dit, mais dont je trouvais le budget couteux, à l’époque je roulais P0 Corsa et tous les 1500 à 2000 km je changeais les 4 pneus, jusqu’à 5 fois un été …

Je me suis dit « revenons vers plus simple, plus léger … »

Et puis on commençait à parler de backdating et un copain avait fait une superbe réplique de RS 73 viper green sur base SC … Je me suis dit que je me verrais bien dans une RS73 replica …

Donc pignole enclenchée …

J’hésite entre SC et 3,2 … Bon la SC ne m’excite pas et j’ai déjà eu une 3,2 en boite 915.

Je décide de trouver un truc pas simple : Carrera 3,2l, boîte G50, pas de TO (truc de gay) et autobloquant … Si possible blanche … Introuvable même d’une autre couleur … je galère …

Et puis j’en parle à un pote de Grenoble qui cherche des Porsche en Italie … et en 3 jours il me trouve ce que je veux, qu’il avait importé il y a plusieurs années, à vendre par un de ses clients :

Carrera 3,2l, 1988 (donc G50), pas de TO et autobloq, 130 000 km (bon les kils …. no comment). L’auto est semble t il parfaite mais trés chére (vous allez rire) à l’époque : 27 Ke …. C’est presque 4-5 ke au dessus du marché de la 3,2l, mais totobloq et pas de TO je trouve pas …

Du coup je fais monter mon mécano de Marseille sur Grenoble et on va inspecter l’auto. Et elle est parfaite. 2-3 bricoles, mais vraiment top, chassis et structure parfaite, pas de rouille, pas de choc, super état.

Je signe et je repars avec quelques jours plus tard.

Et on définit un programme lourd avec mon mécano qui doit s’étaler sur 4 ans car prés de 100 K€ de budget devraient être investis :

Phase 1 – Mise à niveau : vidanges, silents blocks rigides partout (moteur, boite, barre, triangles, …), allégement (baquets recaro pole position, moquettes fines de RS, plus de clim, de radio, spoiler de SC sans anti brouillard, panneaux de porte RS 73), demi arceau matter, freins (disques traités, plaquettes CL RC5, durites avia), suspensions neuves retarées et hauteur de caisse + geo qui va bien, prepa moteur phase 1 (fil chaud-gros débimétre, boitier, admission, échappement : 245 cv au lieu de 231 et moteur plus vif), volant tulipé à 3 branches. Déjà là c’est un budget !

Phase 2 : Préparation boite phase 1 : on garde 1 et 2 d’origine et réétagement 3, 4, 5 et révision + retarage autobloq, volant moteur allégé (uniquement dispo aux US), kit commande de boite Wevo

Phase 3 : remise à niveau moteur (qui est top, aucune conso rien mais on décide de lui mettre un coup de fouet avec coussinets, segments, ….), fin de prépa de la boite, je pensais que la phase 2 m’irait mais je trouve la première trop courte et on définit un ensemble cohérent avec le moteur (puissance et couple) qui donne : 1ere à 77, 2ème à 105, 3ème à 135, 4ème à 170 et 5éme à 205.

Phase 4 : passage en look full RS … Budget à prévoir 30 K€

Phase 5 : evo moteur en 3,4l et 275 cv

Les phase 4 et 5 ne seront jamais faites ….

Je vais passer vous raconter les écarts entre les phases mais vous parler de l’auto telle quelle …

D’abord, c’est une auto qui va sortir à peine à 1100 kg avec 245 cv et un moteur de 3,2l coupleux … Donc accélérations immédiates et pas d’inertie. Un peu comme la RS. Le caractère tracteur de la 3,2l est transfiguré par le kit moteur et le VM allégé. Cela s’envole fort jusqu’à 7000 tours. On se rapproche des sensations d’une 964 RS .. et ce moteur qui prenait 6500 devient un truc trés trés rageur, au son envoutant.

L’étagement (et le maniement) de boite sont géniaux, on a une boite de course. Les épingles serrées se prennent en 1 et on a de quoi faire toute l’épingle en 1 et donc à nous les larges glisses qui enroulent les dites épingles … C’est jouissif .. A un bémol prés : pas de DA … Et comme c’est une auto avec laquelle je vais bcp glisser et qui est facile entre le poids, la puissance raisonnable, l’auto bloq, les corrections au volant et surtout l’inscription en virage serré avec le débraquage finissent par épuiser aprés une session de 300 ou 400 bornes de petites routes ou aprés un rallye. Cela aura son importance plus tard …

Avec cet étagement, en ligne droite, je colle facile aux 997 GT3 en 1, 2 3 et 4 … J’ai pulvérisé à l’accél en montée un pote savoyard avec sa M3RS Trophy…. Collé et déboité … Il ne s’en est pas remis avec ma vieille auto grise … ou verdatre …

Les suspensions sont une fois de plus réussies. Un de mes juges de paix : la montée du col de Perty (côté opposé à Laborel) est vraiment défoncée ou le Col de la Chaudière côté Bourdeaux est aussi trés dure pour les amortos. Et bien on vole littéralement sur la route. On se préoccupe uniquement d’avoir les bonnes trajectoires et les bosses ne sont plus des obstacles m’empêchant de garder ma ligne. On y va c’est tout et l’auto absorbe, se place et avale la difficulté sans aucun risque. Probablement une de mes plus belles réussites avec la GT3 (la M3 Rouge, c’est Hugues qui a géré, donc Hugues il connait la M3 !!).

Les freins sont parfaits, en même temps ils n’ont rien à freiner et aucun pb de sifflement avec les RC5 .. Faut juste changer les disques tous les 10 000km mais des disques de 3,2l mais avec traitement thermique, ça coute que dalle. C’est tout petit (roues de 16″ !!!). Ah oui, 4 pneus c’est moins de 400 euros posés.

Je me suis fait un plaisir fou avec cette auto, trés direct, sans filtre, à la puissance humaine, légére et aux suspensions de rallye … J’ai fait des road trips de dingue, par tous les temps … Plus c’est pourri plus je m’éclate .. et une boite à l’étagement course est une source de trique infinie … on passe les vitesses pour le plaisir … Ca repart toujours … Cette sensation « d’empiler » les rapports est jouissive ….

Avec elle aussi j’ai fait des temps canons en ouverture … d’ailleurs j’ai pu mesurer le gain entre chaque phase et l’étagement de boite c’est jusqu’à 4 secondes au kilométre (donc 20 bornes : 80 secondes) : en effet, on est toujours sur le bon rapport. Avec la boite d’origine, la 1 est trop courte, on met la 2 qui est bien, et en 3 cela se calme un peu …. Avec la bonne boite c’est la furie sur tous les rapports … 

En phase 1, je ne passais presque jamais la 4 sur un rallye (ou alors pour soulager). Avec la boite « full » mon copilote a chronométré que je tenais sur ma spéciale fétiche la 5 pendant 18 secondes … La 5 on la passe aprés 170 …. Donc on roule bcp plus fort et en demandant moins au moteur car on est toujours dans la bonne plaque, donc moins de stress au volant, et donc on roule mieux et plus concentré et les temps s’en ressentent …

Au delà de budget colossal investi dans l’auto, la maintenance annuelle fait rire ….

Alors pourquoi ai je vendu l’auto …

Plusieurs choses :

  • Je n’ai jamais accroché à sa couleur terne… elle aurait été rouge ou blanche l’histoire aurait été différente,
  • L’absence de direction assistée a fini par me peser car à la fin je faisais ce que je voulais avec l’auto et c’était anti-performance, parfois dangereux et fatiguant,
  • Les budgets des dernières phases étaient dingues… et coûtaient le prix d’une belle auto…
  • Un ami belge voulait absolument l’auto et payait un bon prix…

Petit à petit l’idée a germé… et j’ai vendu ma 3,2 et repris une GT3 (ma deuxième). je n’ai pas de regret, même si j’aurais bien aimé voir ce que ça aurait donné avec le gros moteur … car franchement elle avait le feu cette auto.

Elle roule toujours aujourd’hui, est revenue en France aprés 5 ans en Belgique. Elle est toujours super fiable et jouissive.

Une Porsche de course c’est bandant … Mais je comprends, étant un adepte des deux, que aujourd’hui en VHC avec l’arrivée des M3 E30, les Porsche soient défoncées … Cf le rallye du MOnt Blanc VH ce we avec 3 M3 aux 3 premières places … J’ai moi même ouvert un rallye VHC en voiture 0 avec pas mal de grosses Porsche et des pilotes corrects (pas de grand nom). J’étais en M3 E30 rouge … et  bien c’est l’ouvreur qui a fait, sans forcer, tous les scratchs … C’est dire …

Mais cela a été une des Porsche les plus attachantes, et puis c’est physiquement une petite auto … c’est mignon .. quand elle était garée à côté de ma GT500 dans le garage cela faisait Dinky Toy ….

POur moi la filiation directe est entre la 3,2l et la 997 GT3 : deux autos qui sont dans l’ADN Porsche, ultra solides et fiables, des sensations pures, bref la Porsche, la vraie ….

On va maintenant rentrer dans un épisode Renault Sport, avant de finir avec une pompe à feu Porsche …

Et on voit que j’ai été marqué par quelques marques que j’aime bcp : Renault Sport, BM M (aujourd’hui trop loin de mes attentes, j’ai tourné la page), Porsche … Et puis il y a les autos typées rallyes Mitsu et Sub et enfin toutes les muscle cars et autres corvette …

Du gros !!!