Spielberg le Baladin

Responsable de la section Supercars et correspondant de l’EDG Racing à Hollywood et au Festival de Cannes
  • Membre associé
  • Responsable de la section Supercars
  • Correspondant de l’EDG Racing à Hollywood et au Festival de Cannes
  • Pilote d’essai chez Skoda
  • En charge de la section chronométrage

Comme son glorieux homonyme, le Baladin ne vit que pour l’image mais contrairement à Jacquie et Michel, il a fait le choix de l’automobile comme support essentiel de sa passion. C’est la raison pour laquelle il a rapidement été repéré par l’EDG Racing et appelé à nous rejoindre aux côtés des Mountain Drivers pour assurer la promotion digitale et vidéo de notre raison d’être : le bolidage au cœur de nos régions magiques et magnifiques. Sa chaîne La Balade Française fait partie de celles que l’EDG Racing suit tout particulièrement. Des partenariats avec la Team Mountain Drivers auront bien sûr lieu sous l’égide de l’EDG Racing.

Basé à Grenoble, le Baladin nous fait régulièrement profiter de l’accès privilégié que son métier lui donne à l’univers des supercars (dont l’essentiel se traîne la bite dans les spéciales disons-le !). Il nous rejoint souvent dans le Vercors, au volant de son bolide tchèque (sans provision ou en bois d’ailleurs) qui fait tourner les têtes et chavire les cœurs des plus belles filles de la région. Il le pilote avec une maestria qui a failli lui valoir une entrée directe au sein de l’EDM Racing (cher à Théo) mais il a été repéché in extremis suite à la production de son excellente vidéo sur la GT3 de Beef.

Le Baladin est souvent observé au bord des routes du Vercors embusqué dans un taillis, suspendu à une branche ou juché sur un rocher improbable mais toujours avec son manche articulé à la main (il se murmure dans la région grenobloise qu’il préfère cet accessoire articulé à tout autre type de manche, mais ceci ne nous regarde pas).

Passionné par la mesure du temps, il poursuit, comme Beef d’ailleurs, des objectifs improbables voire impossibles visant à se procurer les mécaniques de marques suisses délivrées au compte-gouttes (avec des très petites gouttes et un tout petit tuyau). Néanmoins il arrive à gérer la situation en recourant à des palliatifs improbables de marques tout aussi improbables qu’il s’évertue à nous décrire comme extraordinaires, voire mieux que l’original.

Mais au-delà de toutes ses passions et activités, le Baladin Joueur de Montagne (seuls les germanophones pourront suivre ici) voue un culte absolu aux moteurs de moulin à café, tondeuses et débrousailleuses 2 temps. N’étant ni versé dans la torréfaction et le jardinage, et passionné d’automobile (on se demande encore quand on va lire ce qui suit mais admettons) il vit ces passions au travers d’un modèle (qu’il a possédé mais qui heureusement a enfin rejoint la déchèterie de La Tronche) qui aurait être motorisé par Magimix : la Honda S2000, connue pour son couple de camion.

Les historiens ont clairement démontré que Louis VI le Gros faisait moudre son expresso avec un moteur de S2000 et que le célèbre André le Nôtre passait la tondeuse à Versailles avec un modèle lui aussi équipé d’un moteur de S2000, ce qui explique d’ailleurs la qualité des pelouses françaises.

Heureusement, le contrat avec Skoda l’a détourné de cette attirance pour le moins suspecte et il reconnait lui-même que la puissance de sa Skoda « c’est quand même autre chose, surtout le couple et que là au moins on sent qu’il y a de la reprise, et à 22 km/h on est pas à la moitié de l’accélération ! ».

On lui passe volontiers ce penchant et l’EDG Racing se réjouit de compter un membre de plus dans le domaine de l’image dont on sait qu’il sera important pour promouvoir nos valeurs !

Sa devise.

Mais si y'a du couple, à partir de 18500 tours seulement !