Essai Alpine A110 S par Beef

Alpine A110S : le retour de la légende ?

Le jour à l’A110 est sortie, comme beaucoup, l’EDG Racing a eu un coup de cœur sur la ligne et a attendu de pouvoir l’essayer.

La chose fut assez vite possible grâce au centre Alpine de Valence. Accompagné de mon excellent copilote Prof Jerem nous sommes partis à l’assaut du Vercors via le Col des Limouches. Belle auto, mais déception quant au comportement jugé trop flou ou peu précis et quant au moteur un peu trop « gentil » … Nous avions essayé la nouvelle Megane RS le matin, et clairement j’ai préféré la Megane au niveau moteur et précision.

L’auto restait séduisante, mais clairement pas pour l’EDG Racing. Affaire classée … L’A110S sortit quelques mois plus tard, mais cet essai avait laissé des traces et l’absence de boîte sérieuse avait laissé l’Alpine aux portes de la « sélection EDG Racing ».

Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Le rallye du Mont Blanc arrive et Manu Guigou fait des choses extraordinaires avec son Alpine, dont plusieurs scratches qui nous laissent tous sur le cul !!! Le clou est enfoncé quelques semaines plus tard au Rallye de la Drôme quand Lafay gagne le scratch avec son Alpine !!!

Et là, on s’est dit qu’il se passait un truc, et qu’il fallait creuser le sujet A110S.

Toujours grâce à Alpine Valence, je me suis rendu, avec mon extraordinaire mécano Subaru, le célèbre Norbert Prodrive de RSR à St Jean en Royans, prendre une Alpine de prêt pour 1 heure. Et rebelote sur le même tracé qu’avec la 110 quelques mois avant. Une différence de taille : une météo démente avec des trombes d’eau, une route ultra glissante et froide ….

Nous voilà partis prudemment en mode « normal », mais bon, on est l’EDG Racing ou pas ? Donc mode « Sport » on est c’est parti. Tout de suite la différence est forte, l’auto est beaucoup mieux « posée » et précise et on sent qu’il y a plus de watts mais il faut tirer sur la machine. Bon ce n’est pas un TDI de joyeux non plus, donc faut y aller ….  Les premiers virages arrivent et on est prudent, mais cela se passe bien. Freins top, motricité parfaite et ça marche vraiment bien. On a le sourire. La confiance venant, on passe au stade supérieur en enclenchant le mode « track » et là on bolide ! La motricité reste top et là ça envoie vraiment. Cette auto est super facile … 2 pertes de motricités liées à une mauvaise gestion du paylote (quel gland ce Beef) et sinon je me sens comme chez moi dans cette auto. Norbert est enchanté et trouve la cadence fabuleuse !

On revient enchantés mais un petit regret de pas avoir testé sur le sec ! Qu’à cela ne tienne, Alpine Valence me propose de revenir un jour sec. Ce sera chose faite quelques semaines plus tard et là de suis seul. Je vais pouvoir me concentrer. Encore une fois ce sera la même route … Clairement on arrive à mieux cerner les limites de l’auto cette fois. On regrette le petit manque de reprise à bas régime (couple identique à la 110 mais présent sur une grande plage), selon moi on s’en tamponne car il suffit de souder et de choisir le bon rapport et la puissance s’exprime dans les tours. Je le répète, ceux qui veulent des reprises de TDI doivent rester en TDI. Les vrais paylotes savent souder nom d’une bite !

Cette auto confirme son côté instinctif et facile. C’est notamment lié à une direction parfaite et précise, une légèreté qui rend agile et qui permet de faire ce que l’on veut avec l’auto. De la même façon, le relatif manque de puissance évite de se sentir débordé. Du coup on est super à l’aise au volant, et on peut gérer toutes les situations. Et surtout on a la trique tellement c’est bon ! Quelle auto !!

Au retour de cet essai, j’ai pris ma décision, j’en aurais une !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là !

Au hasard d’une lecture d’une gazette auto je découvre qu’Alpine a lancé une offre Alpine Mobility : location d’une Alpine pour quelques jours !! Les vacances de Noël approchant, je me dis que 3 jours en 110S serait un beau cadeau. Malheureusement Alpine Valence ne fait pas encore ce service. Ce sera le cas en 2021. Mais le sens commercial et la passion des équipes de Valence parlent encore ! Ils me proposent la voiture du garage pour 3 jours !! Cela mérite d’être salué, car vendre une auto passion c’est aussi savoir la faire partager au client. Une équipe vraiment passionnée et faisant tout pour satisfaire le client !

Me voilà reparti avec ma formidable Honda Civic Type R chez Alpine. Je leur abandonne la Civic le samedi matin pour la récupérer le lundi apm. Et me voilà avec une 110S pour 3 jours. Malheureusement le niveau d’enneigement du Vercors m’empêchera de tester sur mes routes préférées, mais néanmoins les Grands Goulets, les Gorges de la Bourne, et les spéciales des Rallyes de la Noix ou de St Marcellin sont top !

Je vais donc vivre dans l’Alpine pendant 3 jours, et faire un plein par jour !

Plusieurs amis et amies ont pu monter en passager et 100% ont été éblouis par cette auto. Et je me suis régalé. J’ai parcouru toutes les spéciales des 2 rallyes de ma région que je connais par coeur pour les avoir faits ou ouvert depuis 30 ans, j’ai convoyé aussi un des derniers grands pilotes d’Alpine en rallye encore en exercice ….

Quel bilan après 3 jours ?

  • Toujours aussi bien et jouissif
  • Les freins sont vraiment costauds et endurants, cependant pas de freinage de goret car routes froides, parfois grasses ou humides à l’ombre et températures entre -1 et +4. Mais la sensation à la pédale est constante, excellente et donne confiance et ça freine vraiment super bien. Je suis habitué à la GT3 qui a des freins dingue.
  • Le train avant est vraiment top, et la direction aussi, on fait ce qu’on veut, y compris par rapport à des autos aussi affutées que la Civic ou la GT3.
  • Les suspensions sont vraiment bien, même si le mode normal de la gestion moteur ne les secoue pas. Dans le trés bosselé je suis en sport et c’est top aucune perte d’adhérence, ailleurs en track et même là le train arrière n’est pas secoué par l’arrivée de la puissance et du couple. C’est un énorme point fort de l’auto. Elle est faite pour les amateurs de bolidage sur petites routes. C’est facile, précis et jouissif !
  • Ca ventile vraiment et s’extrait très très vigoureusement des virages serrés avec une remise en vitesse excellente. La boîte (et tout le monde sait que je pissois sur les boitoto) est vraiment top et rapide. Son étagement est top et une fois le fonctionnement moteur bien assimilé, on peut très sévèrement bolider !
  • L’inscription et la précision sont vraiment des points forts, et je suis loin des limites à ce stade et cela promet pour la suite !
  • Bon ils auraient pu se passer des pétarades de kéké à l’échappement, mais cela plait à certains…
  • Le grand pilote avec moi a bien noté que la gomme des pénés était « permissive » pour éviter que le pékin moyen se fracasse trop vite avec des réactions trop vives et a regretté des gommes de course. Mais en effet, avec des gommes progressives, cela permet de pas être surpris par une réaction violente classique dans les moteurs centraux. Il faudra donc être vigilant lors des changements de gomme à bien reprendre la référence Alpine.
  • Je comprends la célérité en rallye car l’auto est d’une agilité dans les successions de virolos et passe vraiment vite partout. En fait, elle ne pousse pas de folie (entendons nous bien, cela bolide vraiment fort mais ce n’est pas la poussée de la Civic ou de la GT3), mais qu’est ce qu’elle roule vite partout. Un virage arrive ? On soulage, on place et on conserve bcp de vitesse sans trop ralentir l’auto et finalement on tombe les temps. Avec la GT3 j’arrive super fort, mais je freine plus fort, donc je ralentis plus l’auto pour prendre le virage et après c’est sûr je repars comme un missile, mais j’ai perdu du temps sur les phases freinage et virage. Bien sûr c’est lié à mes compétences de bolideur, avec plus de talent je passerai plus fort, mais bon une GT3 c’est une auto de grand garçon et il faut rester modeste. L’Alpine est plus facile et permet finalement d’aller plus vite….
  • Ca reste très confortable avec des supers sièges…
  • C’est vraiment débile de n’avoir aucun rangement à bord. Bon il y a des accessoires qui permettent d’avoir un ou deux rangements car c’est pratique. Les vestes et blousons passent derrière les sièges sans problème. Les deux coffres sont suffisant pour partir à deux.
  • La sono est pas mal bien que peu utile, sauf sur les liaisons.
  • Je n’aime décidément pas cette tablette de joyeux, même si elle donne des infos sympas, mais dans la Mégane c’était mieux intégré que là … mais bon on a pas mal d’infos utiles donc on accepte

En bilan, la GT3 est vraiment un gros cran au-dessus en précision, comportement et suspensions, en particulier sur les mauvaises routes. Bien sûr elle est aussi bcp bcp mieux en moteur et globalement en sportivité et perfs …. Après il s’agit de MA GT3, c’est-à-dire d’une GT3 totalement préparée (à grands frais) pour le bolidage petites routes. Je vous engage d’ailleurs à regarder la video de présentation de cette auto sur la chaîne YouTube de nos amis les Mountains Drivers. A noter qu’ils accueillent depuis peu dans leurs rangs le célèbre Commandant Cousteau revenu du fond des océans.

Mais par rapport à la GT3, l’Alpine est beaucoup plus polyvalente là où a gt3 finirait pas être usante ou fatigante… Et en look il y a baston et ce sont 2 très très belles autos … A noter aussi que l’Alpine suscite la sympathie partout où elle passe. Et puis le plaisir au volant est tellement dingue … j’étais vraiment triste de la laisser !!!

Après si je devais choisir entre les 2, je garde la GT3, mais la question ne se pose pas, puisque je garde la GT3 et que je commanderai une Alpine courant 2021 (comme tout le monde, j’attends les annonces de « on ne sait pas trop quoi » !!!). Donc on verra ce qu’Alpine nous prépare : BVM ? Version R ? boitoto qui accepte plus de couple ?

Une A110S de rêve aurait idéalement 300 cv max mais entre 38 et 40mkg de couple sur une plage identique, mais bien gérée car il faut faire attention à ne pas dégrader la facilité et la motricité que trop de couple pourrait impacter. C’est pour ça que je ne suis pas fan des prépas qui peuvent circuler, sauf pour le circuit, mais pour la route, il y a comme d’habitude beaucoup plus à gagner sur le paylote que sur la machine !

Ce que j’apprécie aussi bcp avec l’Alpine c’est qu’elle se conduit à l’attaque de façon très instinctive et comme on est pas débordé par les watts (comme avec la GT3) on est serein et on peut voir venir ….

Et donc nous aurons une Alpine A110S à l’EDG Racing au plus tard début 2022 !

Un grand merci à Alpine Valence !